Ligue Aquitaine

Quelle est l’importance de la saison du blé dans l’agriculture ?

Maelys
Maelys

Non quae habitaculis indiderunt nominibus nominibus ad quam quam quam arbitrium agrestibus amittunt non nominibus rexit quae licet construxit tamen licet nomina primigenia veteres eis.

Comprendre le cycle de croissance du blé

Le blé, cette céréale tant appréciée et si cruciale pour l’alimentation humaine, suit un cycle de croissance spécifique qui est désormais affecté par divers facteurs actuels. Dans ce guide, nous explorerons ce cycle, en tenant compte des enjeux contemporains.

Les impacts du réchauffement climatique sur le blé

Le cycle de croissance du blé est directement influencé par le réchauffement climatique. Les températures changeantes peuvent perturber les phases de croissance, ce qui se traduit souvent par la nécessité de revoir les techniques de semis. Un phénomène visible dans la plaine de Caen, où le blé est menacé par des conditions climatiques de plus en plus erratiques. Cette situation oblige les agriculteurs à chercher des pistes d’adaptation, bien qu’aucune solution miracle ne soit encore à l’horizon.

La nécessaire révision des techniques agricoles

Face au réchauffement, les agriculteurs sont amenés à retarder les semis de blé ou à explorer des systèmes de culture innovants tels que le relay-cropping qui fut testé avec succès dans le Sud-Ouest lors de la saison 2020/2021. Cette technique implique la succession de deux cultures de printemps, introduisant une rupture bénéfique dans la rotation des cultures.

Le marché biologique en renfort

L’intérêt pour les produits biologiques ne cesse de croître, le marché témoignant d’une fermeté des prix du sarrasin bio. Cette tendance est une aubaine pour le blé biologique, qui bénéficie à son tour d’une demande stable et d’une valorisation plus importante au sein de la chaîne alimentaire.

Affronter la flambée des prix des engrais

Les agriculteurs font face à une flambée des prix des engrais, les poussant à chercher dix leviers différents afin de limiter les conséquences financières. L’objectif étant non seulement de maîtriser les coûts mais aussi de s’orienter progressivement vers une agriculture moins dépendante des engrais chimiques, un but souligné par des figures telles que Sandrine Rousseau qui préconisent de sortir des engrais chimiques en l’espace de 5 ans.

Valorisation des protéines végétales

Enfin, dans une optique de diversification et de réduction de l’impact environnemental, des coopératives comme Terrena montrent l’exemple en cherchant à booster la culture de protéines végétales dans des régions telles que le Maine-et-Loire. Cette initiative pourrait également avoir des répercussions positives sur la culture du blé, en contribuant à une rotation des cultures plus équilibrée et durable.
En résumé, la compréhension du cycle de croissance du blé ne s’arrête pas aux connaissances agronomiques; elle s’étend aux réactions et adaptations face aux enjeux actuels comme le réchauffement climatique et la transition vers une agriculture plus soutenable. Les méthodes traditionnelles sont ébranlées et une révision s’impose pour assurer la pérennité de cette culture essentielle.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn